lundi 26 novembre 2007

Le goût amer du chocolat équitable


Ce soir au dessert : chocolat lait au miel Alter Eco (commerce équitable). L’avantage de ces produits : il y a toujours un peu de lecture au dos. Mais cette fois-ci la surprise fut de taille, on peut lire : Sucre de canne* (Costa Rica), beurre de cacao* (Ghana), poudre de lait entier, miel (Guatemala), pâte de cacao (Bolivie), noisettes moulues, poudre de lait écrémé, matières grasses de lait, extrait de vanille. Chocolat fabriqué en Suisse.

Ce chocolat a fait le tour du monde en pièces détachées avant de nous arriver. En plus seuls 80,6% du produit est issu du commerce équitable, d’où viennent le 19,4% qui restent ? Pourquoi est-ce un pays "riche" comme la Suisse qui a le privilège de faire la transformation (seule opération à forte valeur ajoutée).

Est-ce ça là une démarche équitable ? C’est mieux que rien, bien sur, mais tant qu’à afficher des valeurs, il serait intéressant qu’elles tiennent un peu la route en grattant.

Je note qu’on nous parle du Guatemala et de la Bolivie dans le petit texte au dos du chocolat mais que le Costa Rica et le Ghana sont oubliés. En France la règle veut que les aliments soient cités dans l’ordre de la plus grande quantité utilisée à la plus faible. Les productions Ghanéenne(s) et Costaricienne(s) sont-elles moins "vendables"? Elles sont pourtant plus importantes que la Bolivienne et la Guatémaltèque. L’usine Suisse on ne nous en parle pas non plus.

Attention, ne me faites pas écrire ce que je n’ai pas dit, je suis POUR le commerce équitable des matières premières… mais un peu plus de transparence, de cohérence sociale et écologique ferait du bien à ce marché en pleine expansion.

2 commentaires:

Charles a dit…

Ah oui, le commerce équitable, c'est délicat, je trouve...
Un lien intéressant : l'équitable a-t-il sa place en supermarché ?
Position différente de AlerEco et Artisans du monde...
"une goutte d'équitable dans un océan d'inéquitable" ?
http://www.planete-terra.fr/Le-commerce-equitable-a-t-il-sa,326.html

Pour un développement de la position d'artisans du monde, je recommande fortement la lecture de : http://www.local.attac.org/attac45/spip.php?article37
(Attention, vous risquez d'être convaincus !)

Nous n'allons jamais au supermarché (sauf pour la litière du chat).
Donc c'est chocolat et café équitables (parce qu'on ne peut pas s'en passer !) à Artisans du Monde, mais les mangues d'Amérique du Sud bio et équitables, même au magasin bio, on s'en passe...

Stéphane D a dit…

Salut,
Je cherchais un de tes posts pour un commentaire assez ciblé et je me suis dit que peut être ici...?. Ce n'est qu'une retranscription mais je trouve l'extrait à mediter:
"je ne pense pas que le monde utilisera la méthode éducative de Summerhill pendant très longtemps- s'il l'utilise jamais. Le monde peut en trouver une meilleure. Seul un vaniteux prétendrait que ses travaux dans un domaine puissent être définitif. Le monde doit trouver une meilleure méthode. Car la politique ne sauvera pas l'humanité. Elle ne l'a jamais fait dans le passé.La plupart des journaux politiques sont plein de haine et de venin. Trop d'entre eux sont socialistes parce qu'ils détestent les riches au lieu d'aimer les pauvres"
Extrait de A.S Neill, Libres enfants de Summerhill, 1960, nouvelle éd 2004.

Je souhaitais juste rebondir avec cet extrait sur un problème soulevé par ton billet: qu'est-ce que prendre position? qu'est ce que la cohérence (sociale, écologique, éthique, politique, éducative, économique... équitable...)?

Je trouve l'idée de cohérence fondamentale sinon importante. Le mot de "combat" est souvent mobilisateur, garant d'activisme, mais trop occultant.

"Aimer" je pense à ce mot,
L'abbé Pierre, je pense à ce mot dans sa bouche.Ca aide a comprendre combat.