vendredi 22 juin 2007

Les innombrables vies du verre.

Quand j’étais haute comme trois pommes à genoux j’adorais apporter les bouteilles de verre à la consigne et récupérer le trésor de pièces jaunes qui se déversait dans mon porte-monnaie.

Aujourd’hui plus moyen d’arrondir ses fins de mois avec les consignes… elles ont disparu. Dommage car une bouteille rapportée à la consigne est lavée re-remplie et remise dans le circuit 80 fois! Ca marcherait si les emballages en verre étaient beaucoup plus utilisés car plus il y a de masse plus les transports utilisés pour les re-router sont rentabilisés. Je ne comprends pas que nous ayons abandonné le principe de la consigne grand public plutôt que d’éduquer les consommateurs à ce geste citoyen (rappelons que pour les restaurateurs elle existe toujours).

Je m’explique : recycler revient à casser la vaisselle après chaque repas, la fondre et la re-fabriquer… On comprend vite l’intérêt de faire la vaisselle ! Mais c’est toujours mieux que de retourner extraire les matières premières, les acheminer, les travailler et fabriquer de nouveaux produits.

Pour résumer, l’idéal est de :

1- Laver ses contenants et les réutiliser (pour les jus de fruit maison, les confitures, etc.)

2- Retourner les contenants consignés (ou militer pour que ce système soit remis en service)

3- Déposer les contenants dans les bacs de recyclage

4- NE JAMAIS JETER LES CONTENANTS EN VERRE DANS UNE POUBELLE ORDINAIRE !

La seule limite au recyclage est le problème de couleur (on ne peut pas faire de verre transparent avec du verre brun ou vert) alors si votre conteneur permet de trier par couleur, ce n’est pas du tout superflu… et pour les couleurs étranges, il faut les mettre dans le conteneur "vert".

Au fait, pas besoin d’enlever les étiquettes ni de laver le verre. Par contre il faut bien enlever les bouchons et les couvercles.

En attendant le retour des consignes, il est bon de rappeler que le verre est recyclable à 100% et à l’infini alors jeter un bocal ou une bouteille de verre à la poubelle c’est vraiment du gâchis d’autant que le verre dans une poubelle ordinaire ne brûle pas dans l’incinérateur et finit dans les scories d’incinération et sera stocké.

Juste pour info, en France nous recyclons 57,4 % du verre alors que la Suisse affiche 95,6%. Nous avons encore une bonne marge de progression !

5 commentaires:

NoName a dit…

le principe des consignes n'est intéressant que si tu fonctionnes dans un shéma d'économie circulaire. Des bouteilles (je ne me souviens plus quelle marque) sont fabriquées en France, distribuée et consignées en Allemagne, puis retransportées en France pour lavage et remplissage puis, retour en Allemagne et ainsi de suite...

So-Ann a dit…

Coucou Gaëlle,

Je t'ai taguée :
http://bhrumeur.blog.lemonde.fr/2007/06/28/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur/
Selon le réglement, les "tagué(e)s doivent écrire 7 choses à leurs propos sur leur blog, ainsi que ce règlement.
Vous devenez ensuite tagueur et devez taguer 7 autres personnes et les énumérer à la suite du billet.
Vous laissez alors un commentaire sur leur blog leur indiquant qu'ils sont tagués et les invitant à lire votre space..:-)

Jean-Noël a dit…

Le principe des consignes marche très bien pour toutes les bouteilles en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg, enfin chez beaucoup de nos voisins. La limitation principale vient du fait que la bouteille vide d'une marque donnée ne peut être réutilisée que par un seul industriel (la marque! -contrairement au verre recyclé). Les flux logistiques deviennent vite très complexes et le modèle économique tout de suite moins rentable.

Maybe Lars a dit…

Verre is glass right?

Anonyme a dit…

right