jeudi 7 juin 2007

Lamentables Infos du Matin...


Petit déjeuner avec la radio… je sais, il y a mieux mais bon, comme ça j’ai les oreilles ouvertes sur le monde enfin c’est ce que je croyais jusqu’à ce matin.
Au milieu des nouvelles du jour, le décès de 4 personnes dans l’incendie de leur maison… Encore une fois, un fait divers se glisse au milieu des informations, des évènements comme celui-ci arrivent, malheureusement, tous les jours. Le summum de l’horreur arrive avec le témoignage de la voisine qui raconte au micro du journaliste avide de "SCOOP" l’agonie et le désespoir de cette mère qui tente de sauver ses enfants (sachant qu’ils vont tous décéder).
Là, je m’insurge, je m’énerve, que cherchent les journalistes ? Que cherchent les directeurs de programmes ? Que cherchent les auditeurs qui écoutent sans bouger le récit d’une femme traumatisée par ce qu’elle vient de vivre ??? Qu’est ce que cette information apporte à ceux qui écoutent écoute la radio ???? En quoi cette information peut-elle aider à mieux comprendre le monde, les enjeux ? En quoi est-ce une Information ?
Je suis choquée par le traitement médiatique des faits divers qui viennent combler les plages horaires d’information. Ne se passe-t-il vraiment rien en France et dans le Monde ou préfère-t-on nous faire croire que ça c’est important ? C’est vrai, raz le bol de l’écologie, des guerres, de l’économie… alors un peu de proximité macabre… "CA AURAIT PU ÊTRE VOUS, TREMBLEZ AUDITEURS DONT LA VIE NE TIENT QU’A 1 FIL, OUBLIEZ VOS REVOLTES, SOYEZ SAGES, LA VIE EST TROP COURTE ET EN PLUS ELLE PEUT SE FINIR DANS D’ATROCES SOUFFRANCES…PENSEZ-Y LA PROCHAINE FOIS QU’IL VOUS VIENDRA A L’ESPRIT DE PARLER DE SUJETS PLUS PROFONDS QUE LE FILM D’HIER SOIR OU LA DERNIER MATCH DE FOOT".
Je m’éloigne du développement durable… mais pas tant que ça. Je pense que le développement durable s’inscrit dans une approche systémique dans laquelle les médias ont, quoi qu’on en pense, un rôle important à jouer. Ils tiennent les rênes de l’information.

7 commentaires:

Pierre a dit…

Oui en effet on peut se poser la question !
Mais ne serait on pas indifferent à tout ? La dangerosité (concept inventé par les médias) du monde est devenue d'une banalité et plus personne ne s'emeut de savoir que aujourd'hui en Irak par exemple XX personnes ont été tuées! Il faut pour vendre du papier de l'hémoglobine et encore ce n'est plus sur. On se complait à dire tiens le nombre d'accident à diminué de X%, le nombres de tués aussi mais 1 mort dans 1 accident c'est déjà TROP!!! Ne banalisons pas les choses et les faits! La vie est un bien précieux.
Une famille anéantie s'est HORRIBLE !!!
Et que dire des vidéos de bagarre diffusées sur la toile? A quand un meutre en Direct. L'information doit s'arreter avant l'ignoble et l'indécent

terry a dit…

c'est pour cela qu'il faut soutenir les medias independants (qui ne sont pas dans le giron Lagardere ou Dassault) comme l'age de faire par exemple (ecologie, citoyenneté et solidarité). Ca aussi c'est faire du developement durable !!

Charles a dit…

Ouiii !
Vive l'Age de Faire !!!
http://www.lagedefaire.org/
en vente dans plein d'endroits, genre magasins bio... ou sur abonnement

Aurore Gripain a dit…

Ils ne veulent pas qu'on sorte le nez de nos grille-pains, mais dans le frigo planent d'autres mystères...

Stéphane D a dit…

Bonsoir,

ce n'est que l'histoire d'un pont: j'avais lu ton billet Gaëlle puis il y a quelques jours, la lecture d'un hors-série Sciences et Avenir (N°136 octobre/novembre 2003) m'a parue pouvoir apporter quelques éléments de réponse à tes questions...

Tu dis "En quoi est-ce une information ?" alors peut être en ça (ce qui suit est un extrait d'article de la revue citée plus haut):
"...Pour la biologie moléculaire, l'organisme adulte est littéralement écrit dans le génome. C'est ce sens de programme que possède l'information génétique depuis les débuts de cette science dans les années 1940 jusqu'à aujourd'hui. Le dernier avatar de cette conception a été le séquençage des génomes, censé déchiffrer le 'grand livre de la vie': à chaque espèce son programme génétique propre. L'INFORMATION est alors prise dans son sens étymologique: IN-FORMER, c'est 'donner la forme'. L'information est l'équivalent de la cause formelle, ou eidos, dans le système d'Aristote: il y a une forme (le programme) qui préexiste et qui guide sa réalisation..."

"Donner la forme" c'est ce sens là qui avait retenu mon attention. La suite c'est peut être une affaire de crédit (croyance ou credo , c'est à peu près équivalent): en quoi l'information modèle le monde , pour reprendre l'expression.


Faible contribution à ton billet certes mais pour ceux qui accrochent à cette idée de l'information je recopie dans ce qui suit l'extrait d'un autre article de la même revue :
"...le concept aristotélicien (repris au Moyen-Age par St Thomas d'Aquin entre autres philosophes) d'eidos, principe organisateur inhérent à tout être vivant, est intimement lié à la notion de FORMA ou âme , qui croyait-on, modèle la matière en la forme reconnaissable d'un organisme vivant. On pensait que la FORMA imprime à un organisme ses caractéristiques individuelles, ainsi que l'essence de son espèce..."

Je repense alors à Charles et à sa conception de la société comme organisme vivant ("la tête de notre société" cf.billet fête des mères).Ainsi l'information et sa "forma" on peut être un rapport avec cette tête moribonde (qui est faible, sans éclat)?

Au fait, moribonde n'est pas vraiment le reflet qui me parvient du monde dans lequel je vis. Absurde, oui mais c'est ce qui me charme et dans un monde absurde on ne trouve pas que de l'absurdité.

Pour terminer avec ton billet, je crois que les commentaires de lecteurs précédents tentent de démontrer que si rênes de l'information il y a, il n'en demeure pas moins qu'il n'y a pas qu'un seul cheval.

"L'âge de faire" c'est donc une revue hippique, non ? hihihi

Stéphane D a dit…

Oups ! dis moi Gaëlle, le sous titre de ton blog, tu l'as complété ou j'avais jamais lu "décroissance durable, ça dépend des jours" ?

Et puis puisque c'est un billet qui appelle les revues "alter":
-"Si!ence" (lire silence)est une revue non distribuée en kiosque mais sur le site de la revue il y a je crois un annuaire de la presse "alter".
-Dans un autre style ça plaît ou non il y a le fameux "Politis"

Au revoir

Olivier Rossignol a dit…

Salut Gaëlle,

En ce qui concerne cet excellent billet, je dois livrer le fond de ma pensée sur les médias. C'est-à-dire sur le rôle primordial qu’ils doivent jouer. Informer n'est en fait que la façon de remplir ce rôle... qui est de "former" au sens premier du terme. Nous manquons incontestablement dans cette société très complexe de pédagogie. Les médias doivent avant tout être des pédagogues !!! Il nous est impossible d’appréhender les multiples questions de société librement… être libre, c’est avant tout ne pas être prisonnier de l’ignorance. L’avis doit être éclairé ! Or beaucoup de médias nous font voire notre société par, soit le petit bout de la lorgnette, soit le grand spectacle…

D’un autre côté, il faut bien dire que nous avons les médias que nous méritons… !!! Beaucoup de nos concitoyens souhaitent laisser les autres penser ! Beaucoup souhaitent dormir sur leur deux oreilles… être tranquille… pourquoi réfléchir ?

Comme toujours, les choses sont là encore ni blanches, ni noires… les médias ne sont pas seuls fautifs…

Cela me rappelle une phrase bien connue sur le bruit des bottes et le silence des chaussons….

A bientôt.

Olivier.