mercredi 25 juillet 2007

Je Grennelle, Tu Grenelles, Il Grenelle, Nous Grenellons...

Le Grenelle de l’environnement… Il y a les "pour", les "septiques", les "anti" et les autres.

Qu’est ce que le Grenelle de l’environnement ?
C’est une négociation / consultation qui met toutes les parties prenantes autour de la table pour discuter Développement Durable. L’Etat dans le rôle du chef d’orchestre en la personne de Jean-Louis Borloo assisté de Dominique Bussereau et de Nathalie Kosciusko-Morizet.
Chaque partie prenante forme un collège : l’Etat, les collectivités locales, les ONG, les employeurs et les salariés.
Le sujet est "découpé" en cinq groupes de travail :
1) Lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d’énergie
2) Préserver la biodiversité et les ressources naturelles
3) Instaurer un environnement respectueux de la santé
4) Adopter des modes de production et de consommation durables
5) Construire une démocratie écologique
6) Promouvoir des modes de développement écologiques favorables à l’emploi et à la compétitivité.
Dans chaque groupe, des représentants de chaque collège siègent pour l’élaborer ensemble des propositions d’action qui seront ensuite soumises à une consultation du public ; fin octobre aura lieu le "Grenelle" qui actera les décisions.

Qui sont les ONG du Grenelle Officiel ?
Le collège des ONG est formé de : WWF, Greenpeace, Amis de la Terre, Ecologies sans frontière, Réseau Action Climat, France Nature Environnement, ROC, LPO, Fondation Nicolas Hulot.
Que disent-elles?

- Il faut tirer un maximum de ce temps pour parler et agir en faveur de l'écologie en France.
- Il existe des luttes entre les ONG car les places dans les groupes de travail sont chères.
- L’Etat a rajouté un collège supplémentaire appelé "personnes morales associées" dans lequel siègent des personnes choisies par l’Etat (ce collège est flou et diminue le temps de parole des ONG).
- Les ONG ne sont pas d’accord entre elles sur les mesures à demander mais elles travaillent pour arriver à une unité de parole.
- Nous allons organiser des "Grenelle-citoyens" pour recueillir les doléances des français.
Les ONG créent des blogs : Grenellorama de l'Alliance pour la planète ; FNE

Qui sont les Anti-Grenelle ?
Casseurs de pub,
EESDS, La confédération paysanne, Alternatives non-violentes, Le Sarkophage, Université Populaire de Lyon, Alter Ekolo, CRIIAD
Que disent-ils ?

- C’est de l’écologie spectacle.
- Le Grenelle est une vitrine pour le gouvernement qui va instrumentaliser des enjeux environnementaux pour des raisons politiques.
- Certains thèmes seront interdits au Grenelle de l'Environnement officiel
- Les ONG ne sont pas représentatives de tous les mouvements environnementaux français.
Les "anti-Grenelle" organisent un "Contre Grenelle" le 6 octobre à Lyon.

L’Etat a créé un site officiel… à qui profite tout cela ? Si la mobilisation citoyenne est forte, on peut espérer que le DéDé sorte gagnant.




7 commentaires:

Fred a dit…

Salut,

En cherchant un peu d'information sur ce Grenelle de l'environnement, j'ai trouvé un site qui regroupe plein de propositions qu'on peut commenter , critiquer... il s'agit de http://agora-grenelle.fr/

Parce que je trouve que le site de l'Alliance ne parle pas assez des propositions des autres collèges.

A mon avis, ça vaut le coup d'aller y faire un tour et pourquoi pas d'y laisser un commentaire ou un avis. C'est un des rares forum sur le sujet, je trouve.

A+
Fred.

Stéphane D a dit…

bonjour Gaelle,
peu de nouvelles sur ce blog ! je n en sais la raison, elle t appartient entièrement.

Je ne veux aujourd'hui que profiter de ta fenêtre pour y laisser sur le balcon, des...... vers de terre.
Et un ou plusieurs liens:
http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=1329

http://terresacree.org/verdeterre.htm

http://users.swing.be/compost/Lombricompost.htm

En tous cas, c est parti pour l'école maternelle de Jean Jaurès à Valenton dans le 94, où j'exerce (la chasse au ver : les enfants en raffolent !!! Alors pendant les récrés, je pioche.)

Les années 70 t'as pas forcément connu, mais l'épopée Stéphanoise et Michel Platini ont fait rêver toute une génération de français, aussi 30 ans après: "Qui c'est les plus fort, évidemment c'est les VERS, on va gagné, ça c'est juré, allez !"

A bientôt, peut être remettras tu prochainement le bout de ton nez à la fenêtre de ton blog. Salut

Stéphane D a dit…

Bonjour Gaëlle,

Beaucoup, beaucoup à écrire:

-24, 10, 10, 2, 6, 6... 0, 0, 0, ?
C'est le nombre de tes billets mois après mois. Toi seule sait, tu es l'initiatrice de ton blog. Prochainement une courbe ascendante, qui sait ?

- L'intention de poster des commentaires malgré tout. Pourquoi ?
Pour réactiver cette fenêtre de dialogue,
Pour repenser cet outil qu'est ton blog. C'est à dire, ne pas ce laisser embarquer par la structure archivante du blog. Je déplore la mise en archive précoce de tes billets, leur empilage qui amène à une sédimentation précipitée de question trop vite oubliée. Ton blog par sa structure adopte le défaut de ce qu'il dénonce: la mise en lumière de problèmes bien trop vite laisser dans l'ombre.
Je sais la tâche est immense que celle de construire une République (le souci de cette "res publica" chose commune). Il faut "donner la parole" c'est louable mais la question est surtout de savoir ce que l'on fait de cette parole une fois qu'elle s'est exprimée.

Stéphane D a dit…

Honte sur moi, je viens de relire mon commentaire: bravo pour l'orthographe monsieur le professeur !

Suite du précédent commentaire donc (c'est dans le souci de ne pas perdre ma rédaction par une malencontreuse coupure de courant que j'ai publié rapidement le commentaire précédent)

Que faire de toutes ces bonnes volontés qui ce sont exprimées sur ton blog ? Je ne sais pas (bon bein nous v'la vachement plus avancé).
Les faire se rencontrer ? qui ? comment ? Nous ne sommes pas duc ni duchesse, non ? Pas besoin donc d'un palais de Versailles. L'informalité est peut être la meilleure chose pour se structurer.

Les imprimer et les mettre en cadre dans son joli chez soi ?
Se souvenir qu'un jour on a eu une pensée bienveillante, une idée généreuse ?

Au final je pense que le blog n'est pas l'outil qui convienne le mieux à ton ambition, mais il faut avouer qu'il eut ses heures de gloire. Je crois que c'est dans ce qu'il a provoqué de joie, d'émulation, de débat, de rencontre qu'il faut le contenir et le continuer. Le blog est un outil, c'est du matériel (immatériel certes mais bon), l'esprit qui l'anime est l'ESSENTIEL. Le génie est ailleurs que dans le pinceau du peintre. Postérité ou pas on s'en fout: Picasso sans pinceau n'aurait il pas été Picasso ?

Alors, un site internet ? Oui pourquoi pas. C'est du boulot. Qui s'y colle ?...

Stop.
Je reviens sur ton bon "vieux" blog pour du débat.
Les Grenelle de l'environnement : j'y crois pas à cette mascarade ou bien si c'est comme ça que cela doit se faire alors je comprends pas tout.
Long texte donc qui va suivre pour t'expliquer le discrédit que je porte à ces "grandes messes" (le texte qui suit est de Gilles Plazy, et extrait de "l'histoire de l'art en image. chapitre : le mouvement humaniste au XIV et XV siècles" :

"Au départ une idée simple: l'homme peut bien vivre dans ce monde ici et maintenant, ... (suite dans le prochain commentaire)

Stéphane D a dit…

... et ce n'est pas son destin dans un autre monde, dans un autre temps, qui est la clef de sa vie terrestre. Le péché par quoi l'Eglise exerce son emprise sur les individus et la société (avec l'idée d'une rédemption qui lui est complémentaire) n'est plus une obsession. L'Antiquité agréée par le Moyen Age était dépouillée de sa joie païenne ; celle de la renaissance, du moins en son début, est autrement critique: c'est une machine de guerre contre la toute-puissance de l'Eglise, un effort de l'homme pour détendre les liens qui l'unissent à Dieu. Mais l'Eglise est fin stratège et les papes sont très forts. Leur pouvoir vacille pendant quelques temps. Un schisme même divise la papauté entre Avignon et Rome, au XIV siècle. Mais ils se redressent, retrouvent leur autorité, relèvent Rome qui tombe en ruine, y rétablissent en gloire le trône de saint Pierre et remettent dans la voie chrétienne le mouvement humaniste: l'homme peut bien être au centre du monde si l'on admet qu'il porte Dieu en lui. Et l'Eglise elle même de se faire humaniste afin de contrôler un élan qui la menaçait et dont ainsi elle fixe les bornes. Quitte à préferer son autorité et son prestige à la lettre des Evangiles."

Stéphane D a dit…

Je me méfie donc des "grandes messes" environnementale: l'écologie peut bien être au centre du monde si l'on admet qu'elle porte la Croissance en elle. Et les Décideurs de se faire écologiste afin de contrôler un élan qui les menaçait et dont ainsi ils fixent les bornes.

Un grand Salut à toi Gaëlle, et encore merci pour ce modeste blog.

Je retourne à mon souci (voulu et choisi) éducatif.

A bientôt

Gaëlle B a dit…

Merci Stéphane,

Je fais des vagues sur ce blog... désolée, alors je suis de retour pour... qui sait combien de temps ???

Bises à tous les lecteurs

GaËlle