vendredi 27 avril 2007

A ne rater sous aucun pretexte :

Dans la lignée de "Notre Pain Quotidien", "We Feed the World" va plus loin ou plutôt prend un angle différend. Le documentaire se fait pédagogue, il nous fait toucher du doigt, les aberrations du système de la mondialisation et de la marchandisation à tout va.
Ce film devrait être présenté à toutes les personnes influentes de ce monde, à tous les enfants qui sont les futurs acteurs de ce monde mais aussi aux adultes qui vont chaque jour faire leurs courses avec leur casquette de consommateur insouciant.
Chaque séquence de ce film explique la mise en marche de rouleau compresseur qu’est la mondialisation et comment la faim dans le monde, la pauvreté ont été organisées par les sociétés riches pour que les entreprises (et au final leurs actionnaires) s’enrichissent au dépend de la protection élémentaire des individus. Rapporteur spécial de la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU pour le droit à l’alimentation, Jean Ziegler nous dit : "L’agriculture mondiale actuelle peut nourrir sans problème 12 milliards d’individus. Autrement dit, chaque enfant qui, aujourd’hui, meurt de faim, est en fait assassiné".

Alors que dire ? Rien…je reste sans voix. Enfin, si, juste une chose, pour ceux qui pensent que tout est loin qu’ici ça va bien… le film commence par un marin pêcheur de Concarneau, un ville que je connais bien, et là on découvre comment, dans quelques années, quelques mois, voire dans quelques heures quand vous irez faire vos courses, quels types de poissons atterrissent finalement dans votre assiette… et ça fait peur !

Ce film c’est donc l’histoire de la faim, de la fin et du début… le début d’une prise de conscience, le début d’une touche d’espoir, certains y croient et j’en fais partie !


1 commentaire:

SoAnn a dit…

Bonjour Gaëlle!
Tu ne fais que conforter mon envie, que dis-je besoin d'aller voir ce film, et d'embarquer des proches avec moi! ;-)