vendredi 9 mars 2007

Imprimer ecolomique


Notes, rapports, comptes-rendus, synthèses, dossiers, présentations, exposés, commentaires, mémentos, autant de documents que je dois souvent imprimer.
J’ai cherché le moyen le plus "écolomique" pour travailler en bonne intelligence avec mes valeurs. La première mesure est une mesure de bon sens assez simple : je n’imprime que ce que j’ai vraiment besoin d’imprimer. Si le texte est assez court ou que j’ai le temps de lire à l’écran, je m'imprime pas.
Ensuite, j’ai réservé un tiroir de mon bureau aux feuilles utilisées que d’un seul côté. Elles me servent de brouillon et quand j’en ai beaucoup j’en fait faire un bloc-notes par notre service économat qui fait ça très bien. Mon imprimante étant partagée, je ne peux pas mettre les feuilles utilisées dans le bac, les collègues risqueraient de m’en vouloir.
En cherchant bien, j’ai fini par trouver dans les propriétés de l’impression un moyen d’imprimer 2 pages sur une seule et recto-verso. Résultat : 4 pages sur 1 feuille ! Et finalement je trouve ça très pratique : moins de papier à transporter, lecture plus rapide et le sourire de la nature (bon d’accord, il faut oublier le sourire en coin de certains collègues que cela amuse beaucoup).
Pour les chefs qui m’ont fait comprendre gentiment que l’écriture était un peu petite en deux pages sur une, je n’envoie plus les documents de synthèse à valider par mail (ils les impriment à coup sur), je les imprime en recto-verso (ça fait toujours une feuille sur deux d’économisée car ils ne pensent jamais à le faire).
Enfin, côté encre : le mode brouillon qui permet d’économiser 50% d’encre est parfait à mon goût et je n’utilise le mode couleur qu’en cas de réel besoin. Enfin, en pied de mail, j'ai ajouté cette ligne : "Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer ce mail qu'en cas de nécessité."

Nous sommes déjà deux dans le service à avoir adopté ces principes d’usage durable de l’imprimante… pour les autres, les habitudes sont difficiles à changer… mais je ne désespère pas.
Et vous, faites nous faire découvrir vos "trucs" !

22 commentaires:

Pierre a dit…

Tiens je procède de la même façon. Toutes les feuilles sur lesquelles il reste un peu de place ( suffisament ) pour l'écriture me servent de brouillon et je fais pareil à la maison ( Yannick râle de temps en temps mais il s'y habitue ....)
Pour que les entreprises adhérent à cette démarche il faut leur prouver par des chiffres le gain réel ( cout financier et pas de pertes de productivité ...).
Encore une belle initiative Gaëlle.

Olivier a dit…

Bonsoir Gaëlle,
je fais presque comme toi. J'ai créé un profil "durable" (n&b, brouillon, recto/verso)sur mon imprimante... le hic c'est qu'il faut que je le sélectionne avant chaque impression sinon j'obtiens une impression classique... soit 8 clics de souris suppléméntaires !!! je ne désespère pas! J'arriverai à le choisir d'office sans présélection...

Félicitation pour ton blog, il est super sympa, j'adore le ton...

bonne continuation.

Olivier.

Gaëlle B a dit…

Moi aussi je dois faire la manip' à chaque fois mais je milite pour que ces paramètres soient mis pas défaut...
Et merci pour vos messages !

Linda1and5 a dit…

Bonjour, en fait je remets ma question (en résumé) ici à propos du déménagement de la paillote (note plus bas) car tu ne m'as pas répondu ! C'est ta maison qui est déménagée ou c'est une blague ?

Ecologik Buro a dit…

Pour boucler la boucle, il ne reste plus qu'a recycler vos cartouches d'imprimantes usagées...

;-)

Gaëlle B a dit…

Linda : je viens de répondre sur le post du déménagement.

Ecologik : je suis toujours en discussion pour savoir où partent les cartouches car j'ai eu l'info la semaine dernière : il semblent qu'elles soient déjà recyclée... mais je ne perds pas de vue Ecologik buro, une belle aventure dont j'ai mis le lien sur ce blog.

Ecologik Buro a dit…

Merci beaucoup...pour le coup de pouce.

Bonne soirée.

Ecologik Buro a dit…

Flute l'image ne suit pas!!!
Peut être un loupé dans la copie du lien?
Merci quand même ;-)

Ecologik Buro a dit…

Tout s'arrange...

Meci et a bientôt

Stéphane a dit…

bonjour Gaëlle, je m'appelle Stéphane. Je ne suis pas familier de la conversation ou plutôt du commentaire "by the net" mais bon je me lance.
trêve d'intro : j'enregistre un commentaire sur ce dernier courrier car je ne sais pas si enregistrant un commentaire à tes courriers précédents il serait lu. Tout ton blog m'accroche, alors en vrac :
- je ne connaissais pas "ecologik buro", de mon coté je fais recharger mes cartouches chez "Cartrigeworld". Eux aussi récupèrent les cartouches pour les recycler, bien sur cette entreprise n'affiche pas le fanion écolo de prime abord mais j'y trouve, faute de connaître mieux encore (au cas où, éclaire moi),mon compte:Elle remplit ma cartouche usagée jusqu'à ras-bord, et pas à moitié pleine (ou à moitié vide, question de regard)comme le sont parfois, paraît-il assez souvent les cartouches neuves.Cette entreprise dont je suis client (c'est bizarre, écrire ce mot c'est comme endosser un habit et toute la maison de couture qui va avec: aliénation, capitalisme, société de consommation... Alors qu'en écrivant "client" je veux juste dire que j'ai réalisé avec une personne morale ou physique une opération commerciale)est une "grosse entreprise internationale" mais est -elle une grosse méchante entreprise que seule le profit anime? Je ne sais pas encore. Je sais seulement que j'apporte ma vieille cartouche vide, qu'il me la remplisse bien, ceci pour un prix 50 à 60 % moins cher qu'une cartouche neuve.
Voilà ma pratique concernant les cartouches d'imprimantes. En fait je ne trouve pas l'intérêt (éclaire moi s'il te plaît ) de "ecologik buro" : "j'achète un panier en osier pour faire mes courses, je le rempli et une fois vide je le jette dans une dechetterie et sa combustion dégagera une energie qui à son tour fera fonctionner les ampoules d'une fabrique de panier en osier. Ne puis-je pas le garder pour le remplir à nouveau ?".
Si tu veux Gaelle, renseigne toi sur Cartridgeworld par le net ou dans un de leur magasin (il y en a sur Paris)et on en reparle.
A+, au fait au sujet de ton rêve mécanique auto, rdv dans un prochain commentaire.
Salut !

Gaëlle B a dit…

Stéphane, merci pour ce commentaire, je pense qu'en effet remplir les cartouches vides est la meilleure solution pour les particuliers. Je ne suis pas certaine que cela soit possible pour toutes les cartouches et faisable facilement à l'échelle d'une grande entreprise mais je pose avec toi la question à Ecologik Buro qui sauront, je l'espère, éclairer notre lanterne.

Ecologik Buro a dit…

Stéphane,

A la demande de Gaëlle, je vais tacher de te répondre.
Le recyclage des cartouches et leur remplissage sont deux choses différentes.
L'action d'Ecologik Buro ne se résume pas à détruire des cartouches usagées, mais à les insérer dans une filière de recyclage ou elles seront reconditionnées et vendues comme des cartouches recyclées.
En fait c'est une infime partie des cartouches collectées qui suivent la voie de la valorisation énergétique (c'est un moyen d'élimination préférable à l'enfouissement!!!)
La majeure partie suit plusieurs cycles de recyclage.
Le remplissage tel que le propose des boutiques de proximité est en effet plutôt destiné aux particuliers car la méthode s'applique surtout aux cartouches d'encre...
Ecologik Buro axe son service vers les professionnels et collecte tout type de cartouches (jet d'encre et laser) et approvisionne des filières industrielles de recyclage.
Cette collecte permet ainsi à nos clients de se conformer à la législation en vigueur, car ils doivent être en mesure de prouver que leurs déchets ont été insérés dans une filière de traitement adaptée. Ils ont en effet l’interdiction de les jeter à la poubelle.
Le consommable recyclé jouit parfois d'une mauvaise réputation, notamment s'il est produit par des petites structures "artisanales" (qui n’a jamais eu la mauvaise surprise de devoir jeter une cartouche recyclée juste installée car défectueuse !!!)
Ainsi, les entreprises à qui nous fournissons des cartouches vides ont un process de reconditionnement qui leur assure une qualité comparable aux cartouches de marque.
Enfin il faut savoir que les cartouches recyclées sont elles aussi meilleur marché que les cartouches à la marque…Il convient de faire des essais et de s’en tenir à un fournisseur « testé et approuvé »…
Voilà pour un début de réponse afin de ne pas imaginer que nous collectons des cartouches pour les incinérer…
Cordialement.

Ecologik Buro a dit…

Je rajouterais, en conclusion, qu'il ne faut pas opposer deux systèmes qui contribuent à un même objectif de réduction des déchets, pour tacher de rattraper le retard qu'accuse notre pays dans cette niche environnementale spécifique.
Aujourd'hui, en France, a peine 10% des cartouches neuves vendues, intègrent une filière de recyclage...Il y a encore du chemin pour rattraper nos voisins qui avoisinent les 30 à 50%!!!

Stéphane a dit…

Merci Gaëlle,
(je ne savais comment appeler tes lettres, je parlerai dorénavant de billet donc. Excuse moi d'avoir voulu mettre la pagaille dans ton blog. On peut donc toujours ce saisir de tes "bouteilles à la mer" euh, "billets" pardon!. Ca me plaît.

Gaëlle B a dit…

C'est un plaisir Stéphane, c'est agréable que le débat se lance. Enfin tu peux utiliser ici tous les mots qui te viennent à l'esprit, je suis franchement pour la liberté d'expression.
J'espère lire très bientôt la suite sur les cours de mécanique.

Stéphane a dit…

Merci Ecologik buro

N'étant que faiblement impliqué dans la question de la cartouche et de son marché à travers le monde sinon en tant que possesseur d'une imprimante mangeuse d'encre (et de papier), j'apprécie votre réponse à mon commentaire.
C'est le bouche à oreille qui m'a fait connaître Cartridge World (C'est la modalité de pub qui remplie la moins les boites à lettres)et cette entreprise est plus à même de se présenter sur son site que je ne saurai le faire ici ou ailleurs (on finirai par croire que je suis VRP du net, pouah !).
C'est maintenant un peu plus clair dans la cartouche qui me sert de tête. A l'occasion de prochaines discussions sur les cartouches d'encre (et les portables je crois),Ecologik buro et Cartridge World auront leur place et le bouche à oreille fera son boulot.

Pour finir Ecologik buro, j'ai bien compris votre conclusion: " qu'il ne faut pas opposer deux systèmes qui contribuent à un même objectif de réduction des déchets". J'en étais déjà convaincu mais le rappeler c'est peut être bien. Quant bien même deux systèmes seraient opposés l'objectif commun qui vous rassemble n'en serait-il pas moins noble ?

Bonne continuation

Ecologik Buro a dit…

Voilà une bonne conclusion: le but est bien de réduire les déchets par tous moyens...Et si cela peut aider au développement d'une filière du recyclage, et à la création d'emplois...Tout le monde y gagnera...et peut être même que le prix des cartouches de marque baissera...un jour?

Anonyme a dit…

Je sais, ça fait radin, mais moi je garde une partie des enveloppes C5 que je reçois et qui me servent de papier brouillon (typiquement pour faire mes comptes à la fin du mois).

Helene

Pierre a dit…

S'il faut etre "radin" pour la planète alors fonçons . Moi je trouve ta démarche généreuse Helene

Gaëlle B a dit…

Je fais comme toi Helène alors vive les radins écolos!

Anonyme a dit…

Boujour,

Moi je fait recycler mes cartouches par Operation recyclage (www.operationrecyclage.com) c super sympa, ils t'envoi gratuitement une enveloppe de collecte, le renvoi est aussi gratuit ! ! ! mais ce que je trouve génial, c'est que ma cartouche permet de collecter des fonds pour une association caritative. Il y en a plein d'asso qui ont besoin de nos cartouches.

Alors hésitez pas à recycler Utile :) c'est gratuit et simple comme tout

Anonyme a dit…

tryt