vendredi 16 février 2007

Les noms des responsables


Les entreprises, le système, l’Etat, ces entités ont-elles la faculté de penser par elles-mêmes ? Comment oublier que derrière ces mots il y a des Hommes. Des individus qui pensent, qui ont leur libre arbitre, qui ont des droits et des devoirs. Chaque entreprise a son ou ses dirigeants, ses salariés, éventuellement ses actionnaires et ses membres du conseil d’administration. Les Etats ont leurs ministres, chef d’Etat, etc. Utiliser les termes génériques, ne pas nommer c’est libérer l’individu de son devoir. Une entreprise en temps que personne physique n’a pas de morale. La seule raison pour laquelle elle a été créée c’est d’engranger des bénéfices. Le problème de la personnalité morale c’est qu’elle protège les agissements des personnes physiques qui la dirigent. On peu poursuivre en justice une entreprise, c’est déjà plus difficile de lui demander de faire des travaux d’intérêts généraux en réparation… alors le seul moyen de la punir c’est de la faire payer, donc de limiter ses bénéfices. Cette "punition" responsabilise-t-elle vraiment les dirigeants ? Ainsi, certains calculent qu’il coûte moins cher de payer une hypothétique amende pour déballastage sauvage que de payer le nettoyage des cuves par une entreprise spécialisée dans des conditions sanitaires acceptables pour le personnel et l’environnement… voilà comment des quantité astronomiques de produits pétroliers (plusieurs millions de tonnes par an dans le monde) se retrouvent dans les océans et parfois, au hasard des courants, sur les côtes. Avec l’argent on achète tout y compris la liberté des personnes physiques influentes parfaitement au courant des décisions immorales qu’elles prennent en sacrifiant les indigents et les générations futures sur l’autel du profit. Ces assassins se cachent derrière une personne morale qui sera liquidée si d’aventure le scandale était trop bruyant.


Alors si on arrêtait de dire Total, Trafigura, Mosanto, et qu’on nommait les responsables des décisions catastrophiques par leur nom et leur prénom… ils réfléchiraient peut être à plusieurs fois avant de prendre leurs décisions. Il en va de même pour les actionnaires qui se noient dans la masse des assemblées générales mais qui sont tout aussi responsables (en tant que propriétaires) des impacts de leurs pépites qui font des miracles en bourse mais au détriment de qui ?

Dessin de Jean Louis Brahem.

1 commentaire:

estelle.B a dit…

voila une reflexion bien interessante gaëlle!!!
comme toi je suis touchée par la mer qui devient poubelle!!! étant une amoureuse de l'ocean je suis révoltée quand je vois tout ce qui sy passe!!
il est vrai que le probleme des petroliers est important mais en ce qui concerne la pollution maritime je crois qu'il y va aussi de la responsabilité de chacun... je n'ai pas de blug pour lancer mon coup de gueule (je devrais peut etre y penser) mais lorsque je vois ce que la marée ramène a chaque mouvement j'en suis malade!!!
sans parler de tous ces mammifères marins qui meurent étouffés par les sacs plastiques...
outre le plaisir des yeux lorqu'on y passe quelques heures, la faune et la flore ont un role bien plus important pour l'homme.
jai lu recemment un article sur lequel une journaliste evoquait le fait que certains organismes marins fabriquent des molecules de defense qui pourraient bien etre les medicaments de demain (antibiotiques, anticancereux...)
Il est donc primordial de preserver ce milieu magique et mysterieux!!!
voila mon pti commentaire, comme d'habitude je parle beaucoup...
a tres vite pour la suite de dédé et tres bonne initiative ce site.
a plus
estelle